Galaxie-Séries

Informations et discussions sur les séries télévisées

Derniers sujets

» Le pendu Séries Live [J.Live] [J.2]
par Neptunia Aujourd'hui à 3:11

» Le jeu des lettres mélangées [J.Anim] [J.2]
par Alexandra Aujourd'hui à 0:09

» Le décor du forum
par Neptunia Hier à 21:45

» De quel dessin animé est tirée cette image ? [J.Anim] [J.4]
par Neptunia Hier à 20:35

» Trois mots pour deviner une série [J.Live] [J.2]
par Neptunia Hier à 20:30

» CHiPs [2017] [F.Live]
par Neptunia Hier à 2:59

» Topic'it : La Galaxie devient moins lointaine et plus mobile
par Neptunia Hier à 2:25

» Doctor Foster [2015] [S.Live]
par Neptunia Hier à 1:58

» Vice-Versa [2015] [F. Anim.]
par Kaya Mer 20 Sep 2017 - 22:53

» Quizz Génériques de séries TV des années 90 et plus récentes
par Faramineux Mer 6 Sep 2017 - 21:20

» Richard Anderson : L'homme qui dépensait des milliards
par Neptunia Mer 6 Sep 2017 - 14:52

» Mireille Darc : Le détour de la grande blonde avec deux chaussures noires
par Neptunia Mar 5 Sep 2017 - 10:49

» Le jeu du changement [J.Vrac] [J.4]
par Neptunia Lun 4 Sep 2017 - 19:15

» Une recherche plus efficace
par Neptunia Jeu 24 Aoû 2017 - 16:39

» Le jeu de l'intrus [J.Anim] [J.8]
par Neptunia Lun 21 Aoû 2017 - 15:51

» Inscriptions temporairement validées par administratrice
par Neptunia Mer 9 Aoû 2017 - 19:43

» Administration limitée suite à panne informatique
par Kaya Mer 9 Aoû 2017 - 15:26

» Joyeux anniversaire Dorothée et ... Merci pour la récré !
par Neptunia Sam 22 Juil 2017 - 0:32

» Doctor Who [2005] [S.Live]
par Neptunia Ven 21 Juil 2017 - 12:32

» Le pendu Séries Live [J.Live] [J.2] [003]
par Neptunia Ven 14 Juil 2017 - 14:59

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Mireille Darc : Le détour de la grande blonde avec deux chaussures noires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Neptunia

avatar
Administratrice
L'actrice française Mireille Darc s'est éteinte le 28 août 2017 alors qu'elle était âgée de 79 ans. Elle a eu un parcours assez atypique et pas toujours aussi rose qu'un certain téléphone.

Mireille Darc (1938 - 2017)



6 décembre 1972 : Sortie du film Le grand Blond avec une chaussure noire et la robe mythique de Mireille Darc

Côté face, cette création de Guy Laroche met en valeur la plastique et la chevelure de Mireille Darc, côté pile, et bien on s'aperçoit qu'il faut très peu de tissu pour ne recouvrir qu'une partie des fesses et laisser le reste du dos à nu. C'est comme les pièces françaises de un et de deux euros : une valeur faciale certaine, des valeurs dorsales incertaines.

Source image : Le Grand Blond avec une chaussure noire (1972) / Fond vidéo personnel.



Pas facile de résumer la vie de cette artiste qui aura eu une carrière mouvementée mais souvent comique, et une vie privée parfois tragique. Comme il faut bien commencer quelque part, j'ai choisi de découper son parcours en trois périodes distinctes de durée comparable.

Les jeunes années (1938 - 1963)



Mireille Aigroz est née le 15 mai 1938 à Toulon dans une famille modeste, voire pauvre. Elle quitte le circuit scolaire traditionnel à l'âge de 15 ans pour se consacrer à la danse. Elle intègre ainsi le conservatoire régional de Toulon dont l'enseignement était gratuit à cette époque. Elle y décroche un prix d'excellence en 1957. Dès 1958 elle débute une carrière dans le doublage et cela jusqu'en 1963 où elle ne travaillera que sur des productions italiennes.

En 1959, elle quitte sa Provence natale pour tenter sa chance à Paris. Elle enchaînera dès lors les petits boulots (gardienne d'enfants, promeneuse de chiens, modèle pour peintres, photographes et présentations de mode) afin de financer ses cours de théâtre. C'est à cette époque qu'elle choisit son nom de scène en référence à la fois à une rivière de son enfance, l'Arc, qui se jette dans l'Etang de Berre et à Jeanne d'Arc. Elle aura eu l'intelligence de retenir le nom français de la rivière plutôt que son nom provençal !

Eblouie par la beauté de Brigitte Bardot, cette brunette choisira de devenir blonde. C'est la télévision qui va révéler Mireille Darc dans deux téléfilms en 1960 (La Grande Bretèche) et 1961 (Hauteclaire ou le Bonheur dans le crime),
C'est en 1963 que Mireille va décrocher son premier rôle important au cinéma où elle interprétera la fille de Louis de Funès et de Jacqueline Maillan dans Pouic-Pouic. Pas facile de percer quand on partage l'affiche avec des célébrités déjà bien établies surtout quand on est une femme. A cette époque, les femmes avaient deux missions à remplir : être belles et se taire (ou du moins parler le moins possible).


Le rose et le noir (1963 - 1988)



Mireille retrouvera Louis de Funès dans Des pissenlits par la racine dès 1964, film d'un certain Georges Lautner, avec qui elle tournera treize fois aux côtés des acteurs les plus célèbres du moment, comme par exemple Alain Delon avec qui elle partagera l'affiche treize fois, et sa vie pendant quinze ans. Les années '70 représentent l'apogée de la carrière de Mireille Darc alors qu'elle est encore assez jeune pour faire office de sex-symbol et plus assez pour être obligée de tourner des films érotiques. Ayant commencé sa carrière une décennie plus tôt, elle a ainsi pu échapper au point de passage quasi obligatoire pour les actrices des années '70.
Elle incarnera régulièrement des femmes "faciles" qui, pour certaines, vendent leurs services. Des rôles toujours sexy mais jamais vulgaires.

Mireille Darc : Le grand Blond avec une chaussure noire (1972)

Là encore, même film que plus haut, mais après que Christine (Mireille Darc) ait enlevé à la fois ses bijoux et sa robe trop habillée devant et pas assez derrière. Mais avant d'aller fourrer ses cheveux dans la braguette de François Perrin (interprêté par Pierre Richard) !

Source image : Le Grand Blond avec une chaussure noire (1972) / Fond vidéo personnel.


Après avoir connu le feu des projecteurs pendant deux décennies, Mireille va vivre sa pire décennie au cours des années '80. Opération à cœur ouvert en 1980, son couple avec Alain Delon qui commence à se fissurer parce qu'il désirait d'autres enfants que Mireille ne pouvait pas lui donner sans mettre en danger sa propre vie (problèmes cardiaques diagnostiqués dès son enfance), enfin la rupture en juin 1983. Le seul point positif sera qu'ils resteront en excellents termes jusqu'à ce que la mort les sépare. Grave accident de voiture en 1983 et ce n'est pas fini ! Elle refait sa vie avec Pierre Barret … qui décèdera en 1988. Mireille Darc tourne son dernier film en 1986.


Les années Télé, une réalisatrice engagée (1988 - 2017)



Mireille Darc réalise son premier et unique film en 1989 (Le Barbare). Désormais elle travaillera exclusivement pour le petit écran ! Actrice dans de nombreuses sagas de l'été diffusées pour la plupart sur TF1 (Les Cœurs brûlés, les yeux d'Hélène, Terre Indigo …). Réalisatrice de documentaires diffusés exclusivement sur le service public (France Télévisions), elle abordera essentiellement la place des femmes dans la société (sans-abri, prostitution, pornographie) et tournera une douzaine de documentaires entre 1992 et 2015.

Alors qu'elle a subi en 2013 une nouvelle opération cardiaque tenue secrète, ses problèmes de santé ne font hélas que (re)commencer. Elle subit trois accidents vasculaires cérébraux en 2016. Elle finit par succomber le 28 août 2017 à son domicile à Paris.

Non, la vie de Mireille Darc n'aura pas été un long fleuve tranquille !







Textes : Recherches et travail personnels.


Voir le profil de l'utilisateur http://www.planet-series.com/

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum